769081-nadine-morano-et-nicolas-sarkozy-a-637x0-2

 

 

Je n'incrimine pas la presse locale, bien que même localement l'ancienne ministre de la parole est contestée, notamment par ses anciens soutiens (une liste autonome pour les municipales a vu le jour), mais en dépit de médias nationaux caniches et larbins du système Sarkozyste l'invitant pour déverser son fiel et jouer la groupie de service, il reste à Nadine Morano le réseau social Twitter pour communiquer, malgré 70% de faux followers (abonnés). Là aussi elle y déverse son fiel, joue la pom-pom girl de service pour l'ex-monarque déchu, mais elle se permet de réécrire l'histoire autour de son bilan sur la formation professionnelle. Il est plus que vital de rétablir la vérité. Tout le monde sait que Morano a plus occupé un emploi fictif au gouvernement qu'autre chose, y compris aux affaires familiales et cela, personne ne peut le contester.

Extrait d'un tweet : "Le chômage explose et Toutes les politiques que j'avais engagées pour développer les formations par alternance sont au point mort." Ah bon, lesquelles ? Voilà qui suscite ma curiosité. Aucune trace à ce sujet sur le net. Ah si ! Les subventions de l'Etat pour les Régions gérant tout ça, environ 700 millions avec une absence totale de stratégie puisqu'on donnait de l'argent sans permettre aux Régions de ne les verser que dans des filières ayant des débouchés. De plus, Nadine Morano n'a rien inventé, c'est le gouvernement Villepin qui a créé ce dispositif, renouvelé tous les 5 ans ! Donc déjà, ça fait un argument en moins pour Nadine Morano à qui il arrive de me répondre sur Twitter pour me menacer et lancer des suppositions douteuses où elle ne va pas jusqu'au bout d'ailleurs. J'espère qu'elle aura le courage de se justifier et de répondre à mes arguments, dont celui plus haut.

Un autre tweet : "Le chômage des jeunes explose, à près de 26% et Hollande supprime le dispositif pour l'apprentissage dès 14 ans. Inconscience, incompétence." Quelle découverte sur le taux de chômage des jeunes ! Il était déjà à 25% en 2011 ! Elle faisait quoi pendant ce temps là ? Elle allumait l'opposition et glorifiait son gourou sur les plateaux télés, quand ce n'était pas faire virer une vendeuse de Kookai à Nancy qui, crime de lèse-majesté, a osé plaisanté sur l'ex-baronne déchue de la 5ème circonscription de Meurthe et Moselle ! Pendant ce temps là, 10% de chômeurs seulement étaient formés, c'est quasiment encore le cas aujourd'hui, d'où la volonté pour François Hollande de  fixer l'objectif "qu’au moins un chômeur sur deux se voie proposer une formation moins de deux mois après avoir perdu son emploi." Lisez ce billet très instructif d'un journaliste du Monde qui relate notamment quand François Hollande fait un constat partagé par tous et que je faisais déjà durant la campagne Présidentielle.  http://emploi.blog.lemonde.fr/2013/03/04/hollande-veut-reformer-la-formation-professionnelle-sans-braquer/ 

Faire ce constat m'avait valu insultes et menaces de la part des proches de Morano à cause du terme lapidaire "emploi fictif" pour la présence au gouvernement de cette dernière en guise de conclusion. Quant à l'apprentissage à 14 ans, combattu par le Parti Socialiste et le Front de Gauche, c'était une bêtise absolue ! On ne peut pas définir sa voie professionnelle de manière définitive à 14 ans et passer directement à cet âge là à la formation fait perdre du temps pour le BAC et il est encore trop tôt pour situer son niveau et voir jusqu'où on peut aller dans les études. C'est au fond condamner les enfants d'ouvriers à la possibilité de s'élever socialement grâce à des études poussées car on perd des années si on veut aller plus haut dans les études en passant par cette voie. La droite raisonne comme dans les années 50. Lisez aussi ce billet sur le blog de Jean-Luc Mélenchon où il parle de triple erreur sur l'apprentissage à 14 ans : http://www.jean-luc-melenchon.fr/2005/12/01/lapprentissage-a-14-ans-une-triple-erreur/ Juste une précision, les contrats en apprentissage cassés avant leur terme ont doublé par rapport au chiffre avancé par Jean-Luc Mélenchon qui date un peu, lisez par ailleurs cette interview de Xavier Delattre à Libération : http://www.liberation.fr/societe/01012385534-la-moitie-des-contrats-d-apprentissage-sont-rompus-avant-d-arriver-a-leur-terme

Je n'aurais pas la cruauté de faire le bilan complet sur la formation sous le quinquennat Sarkozy avec des dispositifs budgétaires supprimés en 2009 et d'autres maintenus dans l'incertitude car une fois renouvelés, ou pas renouvelés. Le petit soldat Wauquiez,chargé de ces questions à l'époque, et si prompt à insulter les chômeurs en voulant leur imposer un service de travail obligatoire pour que les chômeurs s'excusent d'être chômeurs (non rémunéré), n'avait rien foutu non plus à part supprimer des budgets. La cohérence entre les discours et les actes est vraiment loin d'être évidente car Sarkozy a prononcé, je ne sais combien de discours, sur la question de la formation professionnelle, mais aussi des chômeurs. Seulement, comme d'habitude, ça donne des leçons après n'avoir rien fait quand ces gens avaient la possibilité d'agir, c'est à se demander même s'ils en avaient la volonté ! Mais concernant Morano, le simple fait qu'elle ose, 10 mois après avoir été ejectée de tout, donner des leçons mais SURTOUT s'inventer un bilan, désolé mais ça ne passera pas. Les Sarkozystes veulent récupérer le pouvoir qu'ils estiment en être les propriétaires, il faut les combattre dès maintenant et c'est ce que je fais à mon modeste niveau, mais il faut aussi s'attaquer à la Cour de l'ex-monarque déchu et ses groupies.

Ne surtout rien laisser passer...